Jour 22 : Défauts

Aujourd’hui j’étais contente d’écrire car la scène qui suivait représentait une discussion entre deux personnages. Et leur relation m’importe beaucoup, beaucoup ! Donc j’étais contente, j’avais de brèves idées en tête de phrases accrocheuses, un bon lieu, un bon départ. Et puis…

Et puis je me rends compte que plus j’avance ça fait plus plouf que « c’est génial ! ». Bon, ce n’est pas vraiment plouf, il y a pire comme dialogue mais − argh ! − ça m’agace parce que ce n’est pas parfait comme cela devrait l’être. J’aimerais du caractère dans leurs paroles et approfondir en même temps leurs relations. Mais c’est comme si ce n’était qu’en surface. Comme si c’était seulement suggéré et pas bien ancré dans le récit. Ça m’énerve parce que j’adore ces deux personnages et je n’ai tellement pas envie de les rater. J’ai envie qu’ils soient vrais et géniaux, qu’on voit leurs qualités, leurs défauts. Je veux qu’ils soient parfaits. Que leur relation soit parfaite et évolue dans cette même perfection. Enfin, quand je dis parfait c’est parfait dans leur construction et pas des êtres parfaits comme des dieux. Non, je veux qu’ils soient réels, qu’on est l’impression d’être avec et de voir leur discussion en direct. Et que peu importe s’ils sont dans un autre monde, je veux qu’ils soient proches de nous. Et cette scène est loin, très loin, d’être ce que je rêverais qu’elle soit ! Alors je suis un peu déçue par ce que j’ai fait !

Je sais que tout pourra s’arranger, se modifier, évoluer à la réécriture, mais je n’aime tellement pas laisser les choses comme ça, comme si c’était du brouillon. Je sais que je vais peiner à reprendre demain en laissant les choses ainsi, mais je ne dois pas retoucher et avancer. Ça va être dur !

Ma journée en chiffre :

Scène : 1 terminée (mais pas parfaite !)

Et puis…

1012 mots

A demain !

Caroline. D

Publicités

4 réflexions sur “Jour 22 : Défauts

  1. Je comprends tout à fait. Ça m’est arrivé parfois d’avoir des répliques excellentes en tête, et puis au moment où enfin j’étais rendu à cette scène, tout ne sortait plus aussi fluidement et le résultat était moins bon que je ne le pensais.

    Mais ça se retravaille et avec du recul, ce n’est pas toujours aussi catastrophique. Si ça ne marche vraiment pas, autant tout réécrire, mais peut-être que reprendre avec un œil nouveau ou une fois que tu y auras repensé après coup, ça ira mieux. Comme dans une discussion, lorsque la réplique parfaite vient dix minutes après le bon moment.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est aussi pourquoi je ne m’autorise pas à retoucher directement mon texte à chaud et préfère attendre la fin de l’écriture du premier jet avant de corriger quoi que ce soit. Ca me bloque, de laisser les choses comme ça, mais il faut que j’avance et comme tu l’as dit : les choses s’arrangent à la réécriture !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s