Jour 46 : À moitié

Aujourd’hui j’ai écris une scène qui devait être remplie de tristesse, presque de désespoir. Cela devait être intense j’ai compris très vite que j’étais en train de rater cette scène.

J’avais lu un jour une citation de Robert Frost : « Pas de larmes dans l’auteur, pas de larmes dans le lecteur » Et j’ai compris que j’avais loupé cette scène car je n’étais pas touchée. Malheureusement, cela ne vient pas que de la scène. Lorsque je parlais des relations loupées de mes personnages, j’aurais dû ajouter celle-ci. Finalement, il y aurait dû avoir plus de conversations entre les deux personnages pour qu’il y ait plus d’impact. Du coup, moi-même je n’y ai pas cru à cette tristesse. Enfin… je n’y ai pas cru tel quel dans mon livre car dans ma tête, c’est bouleversant. Encore une chose à retravailler à la réécriture !

Mais bon, tout n’est pas à jeter dans cette scène. L’introduction d’un personnage tertiaire très représentatif de ce monde s’est très bien effectuée et il est tel que je me l’imaginais.

Je n’aurais pas tout rater pour aujourd’hui !

Ma journée en chiffre :

Création fiche Personnage : 1

Scène : 1 complète

Et puis…

1470 mots !

A demain !

Caroline. D

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s