Des petites nouvelles

Bonjour !

Je reviens aujourd’hui pour vous parler un peu de l’avancée de mon prochain roman. Je dois dire que si l’écriture avance plus au ralenti que cet été, ça avance tout de même !

La deuxième partie de mon livre est celle que j’ai le plus travaillé dans mon imagination. Quand je pensais à mon histoire, c’est généralement cette partie-là que je détaillais le plus, grâce à des dialogues, discussions importantes entre les personnages, ou des révélations et leurs conséquences. Me voilà arrivée au chapitre 17, sachant que j’ai rajouté quelques chapitres en plus et que, pour le moment, je pense en écrire 26 chapitres, plus l’épilogue.

Avant ce chapitre en cours, j’ai eu de très bonne surprise lors de mon écriture. Notamment une rencontre/conversation avec le personnage principal et le « méchant ».  Pour la première fois, grâce à cette discussion, j’ai pu découvrir mon méchant et comprendre comment il fonctionnait. En fait, tout est parti du timbre de sa voix. Clairement il m’est apparu égal à celui d’un doubleur de cinéma : Féodor Atkine. Vous connaissez surement sa voix dans Aladdin où il interprète Jafar ou encore dans V pour Vendetta, donnant sa voix pour le célèbre homme masqué. Ou bien encore Elrond dans le Seigneur des Anneaux, et bien d’autres encore. Je suis admirative de cette voix grave, de son intonation et de sa prononciation des mots. Et donc j’ai voulu joué sur ces deux points pour créer la voix et la façon de parler de mon méchant. Loin d’être extravagant comme Jafar, il reste sérieux et aime les mots comme V.

En plus d’avoir été la première rencontre avec le personnage principal, ça a été clairement une première rencontre pour moi aussi. J’ai adoré écrire ce passage court mais très intense où je me sentais dans sa peau et où je comprenais sa volonté et sa personnalité. Je suis pour le moment très contente de ce personnage car il n’est pas ce que je voulais éviter : un méchant juste méchant, qui donne du « Ah ah ah ah ah ! » quand les gens souffrent. J’ai essayé avant tout de le présenter comme un être humain avec un but, tout autant que mon personnage principal, des envies, des peines, des échecs… Bref, pour le moment je suis contente du résultat.

Ensuite j’ai découvert un autre personnage. Déjà présent depuis presque le début de l’histoire, il se révèle de manière très concrète lors de la scène suivante. Si la rencontre avec le méchant a été fascinante, celle-ci a été plus « flippante ». Je ne pensais pas qu’il pouvait aller si loin, qu’il pouvait « être » cet extrême et ce genre de personnalité. Parfois on a des surprises et j’espère que celle-ci surprendra les lecteurs !

Et puis les scènes se suivent, de plus en plus chargées en importance. Mes personnages s’affirment, se dévoilent et tous les fils rouges démarrés depuis le début de l’histoire se tissent les uns aux autres, les histoires se lient entre elles… Pour le moment il n’y a pas d’erreur fondamentale dans le récit. De tous les fils rouges que j’ai prévu, il n’y en a pas qui tombe à l’eau ou qui ne fonctionne pas avec les autres. J’ai démarré un peu en me disant « Ça passe ou ça casse » et même si je serre encore des dents à l’idée de savoir si ça va réussir à la fin ou non, je suis confiante car plus ça avance, et plus ça se met en place correctement !

Voilà, c’était des petites nouvelles sur mon avancée. J’ai dépassé les 110 000 mots, je me rapproche toujours un peu plus de cette fin.

Parlons de cette fin, juste avant de conclure, car je dois dire que si j’ai hâte de l’écrire, étant une suite de scènes intenses, j’ai très peur de sa réalisation. Même si je suis contente d’avancer, j’en viens à me dire que ça y est, je suis loin de la tranquillité des débuts où l’on se dit « On verra où ça nous mène… »  Je me rapproche du moment de conclure cette histoire. Bien sûr, il me restera encore de nombreuses réécritures à faire. Déjà, je suis sûre et certaine que je ne pourrais pas le faire lire comme tel ! Il y a tellement de choses à remettre en place, à corriger ! Mon roman tel quel ressemble plus à un brouillon qu’à un premier jet donc sitôt fini, je prends quelques temps pour m’éloigner de mon récit (quitte à en commencer un autre) et après cela je me met en phase réécriture. Phase qui va être longue et intéressante à mettre en pratique !

Ça y est je m’arrête de parler ! Je reviendrais bientôt pour d’autres nouvelles et je vous souhaite à tous une très bonne journée (et peut-être une bonne lecture selon votre programme pour ce dimanche !)

A bientôt !

Caroline. D

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s