Jour 75 : Mieux que je ne le pensais

Pour tout vous dire, aujourd’hui j’ai bien cru que je n’allais jamais réussir à écrire. À chaque fois que j’ouvrais mon fichier, je me retrouvais face à cette page blanche, début du chapitre 18, et même si je savais globalement ce qu’allait être cette scène (grâce à mon organisation sur Storybook) je n’avais aucune idée de la trame de la scène. Je ne savais pas par quoi commencer, quoi mettre dedans. J’étais vraiment bloquée et je pensais que je n’allais pas réussir à sortir quelque chose.

Tard dans la journée, je me suis obligée à m’asseoir et à écrire. Quitte à écrire peu de mots, au moins débloquer la situation car sinon le schéma se répéterait demain. J’ai alors pris du temps pour réfléchir sur le fond et la forme de cette scène, revue mes notes pour enrichir mes idées. Mon écriture a commencée un peu bancale mais petit à petit des idées nouvelles sont venues et une trame s’est dessinée  dans ma tête. J’ai vu ce que je voulais pour cette scène et je me suis appliquée à la retranscrire.

Je bloquais au départ, surtout parce qu’en ce début de chapitre, je rejoignais le troisième groupe de personnage. Après l’éclatement de cette compagnie, j’avais réservé tout un chapitre aux deux premiers groupes et il était temps de prendre des nouvelles du troisième. J’adore ces personnages mais ils ne sont pas les meilleurs clients pour remplir une scène. L’un est introverti, garde tout pour lui et parle que lorsque c’est nécessaire et l’autre est un suiveur, plus bavard lorsqu’il se retrouve avec des gens comme lui, mais plus sérieux et silencieux lorsqu’il est avec cet homme. Leur personnalité, que j’adore, est plus difficile pour faire vivre une scène lorsqu’ils ne sont que deux car dans un groupe plus grand, ils se noient dans la masse.

Finalement, j’ai beaucoup écrit. Beaucoup, beaucoup. Parce que j’ai respecté leur silence et qu’ils ne parlaient que lorsqu’il était juste qu’ils prennent la parole. Parce que grâce à d’autres intervenants j’ai pu animer cette scène et faire partager des choses avec mes futurs lecteurs. Si au départ je pensais que je n’allais même pas atteindre mes 1000 mots quotidiens, je n’ai pas vu le temps passer et j’ai apprécié ce moment avec ces personnages-là.

Demain, la nouvelle scène les concerne encore mais cette fois-ci, je sais que je peux retirer le meilleur d’eux-même.

Ma journée en chiffre :

Scène : 1

1987 mots !

A demain !

Caroline. D

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s