7 habitudes de lecture

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je reviens avec un article sur les habitudes, les petites manies que l’on peut avoir en tant que lecteur pour changer un peu des autres thèmes autour de l’écriture. J’ai dressé une liste pour parler des miennes. C’est parti !

1) L’une des premières habitudes que j’ai en tant que lectrice est que je déteste ne pas pouvoir terminer un chapitre. C’est quelque chose qui me frustre, vraiment. Si je dois faire autre chose ou bien si je dois partir, j’aime que le chapitre soit terminé, sinon j’ai l’impression que je n’ai rien enregistré de ce qui a été dit. Comme si l’enregistrement de l’histoire dans ma mémoire se faisait uniquement à chaque fin de chapitre. Bien sûr, à chaque fois que je reprends un livre en milieu de chapitre, je me souviens de ce qui a été dit avant, mais c’est plus fort que moi. C’est comme si j’avais peur de ne pas me souvenir et de devoir finalement relire le début du chapitre. En bref, il faudrait que je me détende là-dessus ! ^^

2) Ceci est une règle que je me suis donnée plutôt qu’une habitude. Si un roman ne m’intéresse pas au bout de 100 pages, alors j’arrête de lire. C’est assez sévère quand on y pense, mais je ne lâche pas cette règle pour deux choses. Premièrement parce que lire un livre en étant agacé plutôt que lire un autre par plaisir, ça a une grande différence. Il y a tellement de livres dans le monde que je ne peux pas m’attarder sur un livre qui ne correspond pas à mes attentes. En tant qu’écrivaine, je sais que je ne veux pas que les lecteurs se forcent à lire mon livre. Je trouve ça autant pénible pour eux que pour moi. Savoir que quelqu’un est allé jusqu’au bout alors qu’il n’aime pas, je ne trouve pas ça agréable à entendre. Et puis il y a cette deuxième raison, pour laquelle je préfère lâcher un livre qui ne me plait pas : je le garde pour plus tard. Ayant déjà testé ça plusieurs fois, il m’est arrivé d’arrêter un livre qui ne m’avait pas plu et finalement, quelques années plus tard, le recommencer pour lui redonner une chance et bien souvent je l’apprécie d’avantage qu’à la première lecture. Je pense sincèrement, autant que les livres correspondent à certaines personnes et pas à d’autres, que les livres sont destinés à être lu à une période précise dans notre vie. Quelques fois, ce n’est simplement pas le bon moment et il faut savoir reconnaître les signes pour lui donner une seconde chance plus tard, plutôt que d’essayer à tout prix de se forcer à le lire et en être dégoûté à jamais.

Citation Jules Renard

3) Voici une autre habitude, une mauvaise habitude que j’essaye de me défaire mais on dirait que c’est plus fort que moi : quand il y a trop de suspens dans un livre, j’ai souvent le réflex de sauter quelques lignes plus bas pour voir si la situation s’arrange avant de revenir où j’en étais. Par exemple, on pense que quelqu’un a disparu et on suit un personnage qui est parti seul à sa recherche, si sur les deux pages je vois un peu plus loin un dialogue, je ne peux pas m’empêcher de regarder les verbes introducteurs du dialogue « dit George, cri Paul » pour savoir si le personnage a réussi à retrouver son ami. Je fais ça tout le temps et j’aimerais bien arrêter pour lire en suivant le rythme de lecture que m’a donné l’auteur et pas faire comme je le sens parce que j’ai trop envie de connaître la suite ^^

4) Contrairement à l’habitude précédente, lorsque je termine un livre que j’ai adoré, j’ai vraiment du mal à lire la dernière page. Là, pour moi, impossible de sauter les lignes pour aller voir plus loin, je n’arrive plus à capter les mots. Généralement je pleurs si j’ai aimé le livre parce que je n’arrive pas à me résoudre au fait qu’il soit terminé et mon état émotionnel fait que je suis encore moins attentive aux dernières lignes. Et donc, il m’arrive souvent de lire la page comme je le peux, de pleurer un bon coup et ensuite de revenir lire la dernière page pour ne pas en louper une miette. J’avoue que cela m’arrive très souvent mais pas seulement quand je pleurs, j’ai vraiment du mal à lire la dernière page d’un livre en général. J’ai suivi pendant si longtemps cette histoire, je me suis imprégnée de cet univers, je me suis attachée aux personnages et donc ce n’est pas naturel pour moi de les quitter.

5) Une autre habitude de lecture : s’il y a une carte, un lexique dans un livre, je ne peux pas m’empêcher d’aller les regarder toutes les cinq secondes pour voir si je comprends bien ce que l’auteur veux me dire. J’ai peur de ne pas comprendre un auteur, ça me renvoi surtout à ma propre écriture et à ma capacité à expliquer les choses. Quand j’écris, j’ai l’impression que c’est incompréhensible, exactement comme lorsque je lis à voix haute, je ne crois pas que les mots que je prononce arrive concrètement jusqu’aux oreilles de ceux qui écoutent et donc je suis surprise bien souvent de voir que mes lecteurs ou ceux qui m’écoutent lire à voix haute comprennent quelque chose, réagissent par rapport à l’histoire que je leur lis. Bien souvent donc, je ne peux m’empêcher d’aller vérifier les cartes (il faut dire que j’adore les observer) mais quand un livre n’a pas de cartes, c’est plus reposant pour moi ^^

Citation Eugène Géruzez

6) Puisque je lis généralement dans mon lit, j’ai toujours une petite réserve de papiers blanc (comme des petites bandelettes pas plus grande que le pouce) et dès que je trouve une phrase que j’adore ou un passage que je veux me remémorer plus tard, je glisse le papier comme un mini marque-page. Je sais que certains lecteurs cornent les pages, soulignent au crayon de papier… Enfin, chacun à sa technique, moi ce ne sont que des petits papiers et certains livres en sont remplis !

7) Dernière petite habitude même si je sais qu’en cherchant bien il y en a beaucoup plus que je n’en ai cité : j’ai généralement beaucoup de livres à lire en attente. Il y a ceux que je lis au fur-et-à-mesure et il y a ceux que je garde précieusement pour un moment particulier. Lorsque je lis un livre que je n’apprécie pas, je n’enchaîne pas avec des livres que je ne « connais pas » mais avec des livres dont je suis sûre qu’ils vont me plaire. Par exemple, je ne lis jamais mes Terry Pratchett comme je lis les autres livres, je suis sûre et certaine qu’ils vont me plaire ou au moins me faire passer un bon moment, alors je les garde en secours pour rattraper une autre lecture. Sinon, j’ai trop peur d’enchaîner sur une autre lecture que j’apprécierais encore moins et finir par ne plus avoir envie de lire du tout. Ce sont les livres de transitions qui me permettent de continuer à lire encore et encore, des livres de secours quoi !

Voilà, c’est à peu près tout pour mes habitudes de lecture. Partagez les vôtres ! Est-ce que je ne suis pas là seule à avoir les habitudes citées au-dessus ? Est-ce que vous en avez d’autres ? Je suis curieuse de savoir et qui sait, peut-être aurais-je envie d’adopter l’une de vos manies de lecteurs ! 😉

Je vous souhaite une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois
{Images : Snappa}
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s