Réécriture – Jour 2

Pour ce deuxième jour, j’ai essayé de ne pas traîner. J’avais trop repoussé le moment d’écrire hier et j’avais besoin de me sentir productive, de voir que j’étais capable d’avancer si je décidais vraiment de me mettre au travail. Après avoir écrit l’article de ma journée précédente, je me suis aussitôt lancée dans mon roman.

Comme je l’avais prévu, il me fallait relire la scène que j’avais réécrite la veille. Je ne sais pas si cela ne se passe que pour moi, mais j’ai une écriture bien différente en fonction de l’heure à laquelle j’écris. Le matin, c’est plutôt productif, après le déjeuner, il y a plus de chances que mon écriture soit endormie à cause de la digestion et le soir, vu que les idées me viennent assez facilement, j’ai tendance à oublier des mots ou des phrases pour bien décrire comme il le faut ma scène. C’est donc pourquoi je devais la relire, pour être sûre qu’elle soit lisible par d’autres et pas seulement compréhensible par moi.

Le fait de créer tout un monde peut parfois être difficile lorsqu’il s’agit de le retranscrire sur papier et de rendre le tout accessible aux lecteurs. Si je parle d’une espèce, d’un élément, d’un peuple ou d’autres détails de mon monde, le lecteur ne doit pas être submergé par la quantité d’informations. Il est nécessaire de décrire son monde pour que l’on comprenne dans quoi on se lance, mais si l’on en dit trop, alors on ne comprend pas plus. C’était une raison de plus de relire cette scène, même si ce n’est pas évident de me mettre à la place d’une personne qui ne connaît rien à ce monde, tandis que moi, je le connais par cœur !

Illustration jour 2

Je me suis donc lancée dans la relecture de cette scène et dans l’ensemble, j’étais plutôt satisfaite du rendu. J’ai poursuivit ma relecture et réécriture à la scène suivante pour avoir une idée globale du chapitre tel qu’on le lit habituellement, et j’ai pu apporter quelques détails en plus pour mieux lier les deux scènes entre elles.

Je pense que cette toute première scène convient à la présentation de mon histoire. À travers le personnage d’Aïa, j’ai essayé de glisser des éléments, de faire comprendre la situation dans laquelle est plongé ce monde. En même temps, je ne peux pas réellement savoir si cette scène est bonne tant qu’elle n’aura pas été lue par une autre personne. On apprend tellement de choses grâce au regard du lecteur. Mon livre ne sera complet que lorsqu’il aura été lu au moins une fois. J’ai donc fait de mon mieux pour cette scène, cherchant au mieux les répétitions, les mots inutiles et les descriptions à détailler, mais au bout de quatre relectures, on finit par ne plus voir du tout !

Après avoir retravaillé encore et encore cette scène d’introduction, j’ai également réécrit les deux scènes suivantes de la même manière : relecture, réécriture générale, puis réécriture dans les détails.

Je ne saurais dire si j’avance vite ou non, mais puisque je ne me suis pas donnée d’objectif, j’essaye surtout de faire confiance à mon instinct. Je pense que j’aurais une meilleure idée de ma progression lorsque j’aurai travaillé sur mon roman pendant une semaine. Ce qui est certain, c’est qu’il faut travailler plus pour avancer plus vite et je vais essayer de m’améliorer chaque jour.

Je vous souhaite une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s