Réécriture – Jour 4

Pour cette nouvelle journée, il me fallait donc reprendre le travail sur les deux dernières scènes de mon premier chapitre. Je devais surtout corriger plus que réécrire. Vérifier l’orthographe, détecter les répétitions et les phrases sans aucun sens.

Je dois dire que ce n’est pas vraiment une partie de plaisir, cette correction. Autant j’adore la réécriture et je consacrerais bientôt un article sur elle, expliquant pourquoi j’aime cela, mais la correction fait ressortir mon côté perfectionniste et je n’aime pas cela. Je n’aime pas me voir être agacée par des détails, ni chercher la petite bête là où il n’y en a pas. La correction me fait réfléchir plus qu’habituellement, elle me donne une nouvelle occasion de me juger parce que je me dis que je pourrais éviter certaines erreurs. Je prends trop la correction à cœur. Cela arrive à n’importe quel écrivain de se tromper sur une formulation de phrase ou d’avoir répété deux mots dans un paragraphe, trop emballé par son histoire pour le remarquer lors de l’écriture. Il existe justement des personnes pour détecter ces petites erreurs et cela ne veut pas dire que je suis incapable, seulement passionnée par mon roman. Et puis, je devrais me souvenir que l’on est incapable de faire quelque chose que lorsqu’on ne s’améliore pas. Tant que l’on apprend de ses erreurs, que l’on cherche à progresser, alors on est juste en cours d’apprentissage.

Illustration jour 4

Il y a une autre part de moi que je redécouvre généralement lors des réécritures : ma peur des incohérences. Je suis en recherche constante d’incohérence dans mon livre. Je n’ai pas envie qu’un de mes lecteurs trouve un détail qui ne correspond pas avec ce que j’ai dit quelques pages plus tôt. J’ai l’impression que dans ce cas-là, je n’ai pas fait mon boulot. En réalité, j’ai surtout l’impression que si un lecteur tombe sur une incohérence, une faute, un problème dans le récit, alors je n’ai pas assez travaillé. C’est ma hantise. Peu importe si le lecteur aime ou non mon histoire, il ne doit pas décrocher parce que je n’ai pas fait attention à ce que j’ai écrit.

Je suis parfois un peu trop dur avec moi-même. Je n’arrive pas à me dire si cette pression que je me mets sur les épaules est bénéfique ou non, si elle m’aide vraiment à m’améliorer ou si c’est le contraire. J’essaye un maximum de me détacher du résultat, de me dire que s’il y a une erreur, elle ne va pas remettre en question toute la valeur de mon histoire, mais ce n’est pas évident. Lors d’une réécriture, on est surtout confronté à soi-même. On se juge constamment. On cherche nos propres erreurs et on se maudit de les avoir faits.

On n’a pas l’impression comme cela, mais la réécriture, ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple ! ^^ Heureusement pour moi, j’ai trouvé il n’y a pas longtemps une vignette sur les écrivains qui m’a beaucoup rassuré. En bref, elle racontait qu’il était normal d’avoir l’impression que son récit était du déjà-vu et que ce n’était pas assez bien, et ce parce que l’on connaît déjà l’histoire d’avance et qu’on la relit sans cesse. Le lecteur, lui la découvrira.

Je vais tâcher de me souvenir de cette image et ne pas trop me taper dessus à tout va. Ce sera le prochain défi ! 🙂

« I’m all for the scissors. I believe more in the scissors than I do in the pencil. »

Truman Capote

Je vous souhaite une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}
Publicités

2 réflexions sur “Réécriture – Jour 4

  1. Coucou :-), ayant moi même écrit un petit livres de nouvelles, je comprends par où tu passes. J’ai fait lire mes essais à plusieurs personnes de confiance pour apporter les corrections. Après avoir relu et corrigé moi même, il me paraissait important d’avoir critiques, réactions et me rendre compte que je pouvais très bien accepter les corrections des autres que je n’avais vues moi même car trop impliquée dans mes écritures ….Je me suis laissée faire et ça m’a fait du bien. J’ai même accepté de transformer certains écrits parce que les conseils donnés étaient pour moi plus cohérents que ma première écriture …. Si tu as besoin d’un relecteur / correcteur, je suis là :-). Bonne écriture, bises. ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ! C’est vrai que ce n’est pas évident, mais j’essaye de m’améliorer chaque jour pour un peu moins me juger. Je te remercie pour ta proposition, je ne manquerai pas de penser à toi si j’ai besoin ! Bises 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s