Réécriture – Jour 5

Si cela n’était pas prévu au départ, maintenant je sais qu’après avoir travaillé sur chaque scène en détail, je dois lire mon chapitre en entier pour voir la dynamique de lecture et si toutes les scènes s’enchaînent correctement. Après cinq jours de travail, j’ai enfin le schéma entier de ma réécriture : lecture du chapitre pour savoir ce qu’il y a à faire, réécriture scène par scène + correction, et enfin dernière relecture du chapitre en entier et réécriture si besoin. Cela fait un sacré chemin, mais il est nécessaire, donc on poursuit sur cette voie.

C’est donc ce que j’ai travaillé hier : relire mon premier chapitre. Je dois dire que j’avais un peu peur du résultat. Même si je connais mes scènes par cœur, j’avais peur de lire un chapitre trop long, sans action, trop lourd… Bref, je ne voulais pas, après avoir passé plusieurs jours à travailler mes scènes, me rendre compte qu’elles ne collaient plus ensemble. Et pourtant, malgré toutes ces petites frayeurs qui m’accompagnent dans mon quotidien d’écrivain, j’ai relu mon chapitre et je suis tombée amoureuse à nouveau de mon histoire.

Vous savez, quand on pense 24h/24 7j/7 à une histoire, à comment on doit l’écrire, à travailler mentalement ses scènes, à comprendre ses personnages et à les rendre réalistes. Quand on passe tout notre temps à vivre cette histoire au quotidien, on finit  par la connaître par cœur et à ne plus savoir si elle nous touche autant qu’avant. Je me rends compte maintenant que l’écriture d’un roman, c’est un peu comme un couple d’amoureux. Au début, on a une idée qui nous transporte. On a envie de tout faire pour la réaliser, on a envie d’écrire et on pourrait passé tout notre temps dessus, car celui-ci ne sera jamais assez long. On a l’impression que c’est la meilleure histoire au monde. Puis après on tombe dans une routine, chaque jour on voit son roman et cela fonctionne plutôt bien, on écrit, on avance. Ensuite, il y a les premiers obstacles, les petits couacs que l’on ne comprend pas et on ne sait pas comment on va les surmonter. Le temps passe et on ne sait plus vraiment, après s’être confronté à tant d’obstacles, si cette histoire vaut encore la peine.

Illustration jour 5

Je sais depuis le début que je n’abandonnerai pas cette histoire, parce que c’est celle qui me touche le plus, qui me correspond le plus. Je me suis fait promettre que peu importe les problèmes, j’allais continuer. Cela ne veut pas dire pour autant, qu’au bout d’un moment, à force de trop se voir et de trop se juger, on n’a toujours l’impression de se correspondre.

J’aime mon histoire et j’essaye de me souvenir le plus possible de pourquoi je l’ai commencé, pourquoi je l’ai aimé. Mais un souvenir, ce n’est pas aussi intense que l’instant même. On ne sait pas si cela est toujours réel, si on n’a pas fini par le modifier pour que ce soit plus agréable. On pense que l’on se fait des idées. Mais ce jour-là, je ne me suis pas persuadée que j’aimais ce livre à travers le souvenir de mes débuts, j’ai relu ce chapitre en entier, comme je l’avais conçu autrefois et je suis tombée de nouveau amoureuse. Pourquoi en vient-on toujours à douter autant ? Cela paraît si dérisoire tant l’évidence est là quand on ressent une émotion aussi forte.

J’aime mes personnages, je les aime de tout mon cœur. J’aime ce monde et ce n’est pas pour rien que j’ai passé quatre ans de ma vie à le comprendre. J’aime cette histoire parce qu’elle porte à elle seule tout ce en quoi je crois, tout ce que je trouve important dans ma vie. Lorsque j’ai lu ce chapitre, je me suis rappelée pourquoi j’ai commencé à l’écrire, pourquoi cette histoire compte autant à mes yeux, et cela m’a fait un bien fou de vivre à nouveau cette émotion. Cela fait trop longtemps que je continuais uniquement grâce au souvenir de cette émotion et la revivre ce jour-là m’a donné une belle énergie pour continuer cette longue route.

Aujourd’hui, j’attaque un nouveau chapitre et je sais que je suis capable d’y arriver.

Je vous souhaite une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois

{Image : Snappa}
Publicités

2 réflexions sur “Réécriture – Jour 5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s