Réécriture – Jour 24

Pour ce vingt-quatrième jour, je passe directement à la relecture du chapitre 7, car comme en ce moment, j’ai la manie d’enchaîner les scènes, trop emballée par mon histoire, et si je ne m’arrêtais pas, j’arriverais à la fin du livre sans avoir relu chaque chapitre. Et si une scène est correcte, cela ne veut pas dire qu’elle fonctionne bien avec toutes les autres. Bref, pour ce jour-là, j’ai d’abord fait la révision du chapitre 7. Cette relecture m’a permis de me faire un avis sur cette scène un peu « hors du temps » dont je vous parlais l’autre jour et de voir que, finalement, elle allait plutôt bien avec les autres. Ce n’est donc pas la grosse catastrophe comme je pouvais l’imaginer !

Ensuite, j’ai enchaîné avec la troisième scène du chapitre 8, dans laquelle on découvre plusieurs nouveaux personnages qui ne seront présents que dans ce chapitre-là et le suivant. L’un des personnages en particulier, une femme, m’impressionnait tant par son charisme et sa puissance que j’ai eu un peu de mal à l’écriture pour savoir comment l’aborder, comment la décrire. À la réécriture, je trouve que je ne me suis pas si mal débrouillée. On arrive à saisir l’essentiel de sa personnalité et cela permet aussi de comprendre la situation du peuple de ce lieu.

Illustration jour 24

Par la suite, j’ai pu travailler sur la scène suivante dans laquelle on découvre un peu plus sur cette communauté et ses règles. Autant je n’apprécie pas du tout ces règles, mais j’ai pris un malin plaisir à les créer et à les écrire. La vie de ces pauvres gens ne doit pas être très agréable et je leur présente mes excuses ! ^^

Ce que j’aime le plus dans cette communauté, c’est qu’elle sert le monde d’Elasia. Elle nous permet de voir la diversité des peuples, des pays, des coutumes et justement, des règles. Je ne voulais pas que mon livre ne présente pas ces différences, comme nous pouvons l’avoir dans notre monde. À travers le voyage de l’héroïne, on apprend à connaître toutes ces diversités, à les apprécier ou non, mais peu importe, tous les peuples de mon livre ne se ressemblent pas, et c’est cela que j’aime le plus.

Par la suite, j’ai écrit une dernière scène qui clôt le chapitre d’une façon un peu horrible, dans le sens où un personnage parle et à travers ses mots, on comprend encore mieux la situation de cette communauté et à quel point elle peut être dure envers son peuple. De plus, j’espère que les lecteurs apprécieront ce dernier personnage, je l’aime beaucoup.

Avec cette dernière scène, le chapitre est donc terminé et je sais que le chapitre 9 sera encore plus tendu, mais j’ai hâte !

 

Je vous souhaite une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s