Réécriture – Jour 38

L’autre jour, j’ai passé une très bonne journée. Vous l’avez sûrement lu dans l’article précédent, j’ai adoré écrire et j’ai beaucoup travaillé. Sauf que cette envie a continué tout au long de la soirée et au bout d’un moment, je ne tenais, j’ai ressorti mon ordinateur et me suis mise à travailler sur la 4ème scène de mon chapitre. Et le moins que le puisse dire, c’est que je me suis lâchée.

Je ne sais pas pourquoi, mais j’étais vraiment inspirée ce soir-là. Dès que j’ai commencé à écrire, je ne me suis plus arrêtée ! J’ai inventé des scènes qui sortaient de nulle part et qui finalement intégraient très bien l’histoire. De la même façon que les chapitres précédents, j’ai toujours cette impression que je me suis précipité à l’écriture et qu’il manque beaucoup de choses aux chapitres pour qu’ils soient complets. Et là, je me suis amusée à décrire d’une meilleure façon les nouveaux lieux et j’adore l’ambiance que j’ai créée. J’aimerais le voir de mes propres yeux !

Pour vous faire une idée, ma scène avait 1912 mots. Lorsque je réécris, et même si cela devrait être le contraire, je rajoute des mots, mais cela ne va pas très loin de ce nombre-là. Ce soir-là,  je suis arrivée au nombre de 2696 mots. On peut dire, effectivement, que je me suis lâchée ! ^^

Illustration jour 38

Le lendemain, j’étais toujours animée par ce désir d’écrire mon histoire. Je crois que c’est le retour du Soleil vers chez moi qui en est la cause. Dès que je peux sortir, voir la nature, entendre les oiseaux chanter, je finis par être inspirée et de ressentir le besoin immédiat d’écrire. Par la même occasion, je me suis installée dehors pour ma réécriture, ce qui était vraiment top !

Avant de commencer quoi que ce soit, j’ai repris la scène que j’avais réécrite la veille et j’ai corrigé les fautes, chose que je n’avais pas eu la force de faire à cette heure tardive. Une fois que ce fut chose faite, j’étais encore une fois très inspirée. J’ai rajouté quelques paragraphes, des dialogues avec un personnage, quelques descriptions. J’ai rajouté beaucoup d’éléments à ce chapitre pour apporter une dimension à la situation.

À la suite de cela, j’avais donc terminé mon chapitre, mais inspiré comme je l’étais, je ne me suis pas arrêtée là. Il faut profiter des moments où l’on a envie d’écrire, parce que malheureusement, pour certains jours, c’est le contraire. Alors, j’essaye de ne pas me freiner !

J’ai donc pu travailler sur la scène du chapitre suivant et là, j’ai commencé à un petit peu serré la mâchoire, car ça y est, je suis arrivée au dernier chapitre de la première partie de mon histoire. Et surtout, je me rapproche d’une scène très importante dans le roman où un événement surprenant va avoir de graves conséquences sur l’histoire, sur les personnages… La dernière fois que j’ai travaillé sur cette scène, j’ai mis un moment avant d’arrêter de pleurer et je redoute un peu de revivre ce moment-là, parce que mine de rien, même si c’est moi qui l’ai choisi, cela me brise le cœur ! 😦

On n’en est pas encore là donc je vais essayer de ne pas stresser avant l’heure. Passez une bonne journée !

Je vous souhaite une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s