Réécriture – Jour 40

Encore une fois, ce fut assez dur d’écrire aujourd’hui. Enfin, ce n’est pas l’écriture en elle-même, car lorsque j’arrête de me mettre la pression et que je me laisse écrire, cela se passe plutôt bien. Non, c’est dur de commencer !

J’ai essayé de réfléchir un peu en amont, la veille au soir, à ce que je pouvais ajouter à cette scène, mais je dois avouer que j’étais un peu perdue et tout ce qui me venait à l’esprit ne correspondait pas à l’image de mon histoire. Comme si mon imagination n’était plus en phase avec ce monde. Je crois surtout qu’il est plus facile pour moi d’écrire lorsque j’ai des points de repère. Je peux écrire n’importe quoi autour de ce point fixe, broder autour comme on le dit, mais juste broder, je n’y arrive pas ! ^^

Illustration jour 40

On parle souvent de deux types d’écrivains et je sais que je suis plus du genre à préparer mon histoire à l’écrit pour mieux pouvoir l’écrire ensuite. Écrire au fur et à mesure de mon imagination, cela ne fonctionne pas chez moi. J’ai déjà écrit un premier livre avant Pandore et celui-ci est rempli de rebondissements en tous genres, comme si l’histoire n’avait jamais de fin. Il me faut donc un plan pour savoir ce que je dois écrire, pour que le résultat soit à la hauteur de ce que j’imagine.

Parce que, du côté de l’imagination, je ne me mets pas de barrières. Au préalable, j’imagine toujours mon histoire en entier et c’est à ce moment-là que je me laisse aller, qu’il n’y a pas de limites. J’invente ce qu’il me plaît, ce que j’aurai envie de lire et d’écrire. C’est comme une sorte de première écriture pour moi, une écriture libre dans ma tête et ensuite, quelque chose de plus préparer pour me donner un cadre, sinon, je m’éparpille trop vite et cela ne ressemble plus à rien.

Par conséquent, sans ce point fixe pour cette scène, je n’arrivais pas à voir comment la réécrire. Comme je vous l’ai dit l’autre jour, ces scènes ressemblaient plus à des résumés qu’à des vraies scènes, donc ce que j’avais déjà écrit ne me servait à rien.

J’ai finalement décidé de tester une idée qui m’était passée par la tête. Je n’étais pas franchement sûre de cette nouveauté, mais je me suis dit : « Autant essayer, sinon tu peux être toujours là dans dix ans ! » J’ai donc écrit autour de ce point fixe et finalement ce n’est pas plus mal. J’aime beaucoup ce que cela apporte à l’histoire. Cela nous permet de découvrir encore plus un peuple en particulier, et dès que l’on découvre, moi, je suis contente ! ^^

Je ne m’en suis donc pas si mal sortie. En écrivant sur ce peuple que je connais bien, j’ai pu me laisser guider par mon savoir plutôt que d’être effrayée par ce que je ne contrôlais pas. La scène entière est écrite et il ne me reste plus que la dernière scène du chapitre et là, ce sera l’une des plus grosses montagnes de mon histoire que j’aurais à franchir ! Souhaitez-moi bonne chance !

Passez une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s