Réécriture – Jour 49

Après avoir terminé le chapitre 16 l’autre jour, il me fallait le relire avant de pouvoir passer à la suite. C’est l’un des plus longs chapitres de mon roman, presque 10 000 mots, et il m’a fallu du temps pour le relire, même si je connais l’histoire par cœur.

J’apprécie vraiment ce chapitre pour les découvertes que l’on fait, pour les relations qui prennent de l’importance et pour les révélations des personnages. Ce chapitre est si important, surtout pour la dernière révélation qui le clôt, que j’avais pensé terminer ma première partie de mon roman à ce chapitre-là. Pendant un long moment, alors même que l’histoire n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui, je savais déjà que cette révélation ferait partie du roman. J’ai décidé de choisir plutôt l’autre scène avec un événement tragique, car elle était la première scène à apporter un vrai tournant à l’histoire. La révélation de ce chapitre 16 permet, elle, d’ouvrir une porte de l’histoire.

Illustration jour 49

Je dois dire que pendant un long moment, j’ai hésité à ajouter cette partie à mon roman. C’est une chose que l’on peut retrouver dans certaines histoires ou certains contes, une chose que j’ai toujours aimé sans savoir pourquoi. J’ai essayé de l’aborder différemment dans mon roman, mais j’ai beaucoup hésité à l’ajouter quand même. J’avais peur que l’on me dise que ce n’était pas original, que j’aurais pu l’éviter, mais on écrit une histoire pour se faire d’abord plaisir à soi et moi, c’était ce que je voulais pour mon roman et pour Aïa. J’ai toujours un peu peur de ce que vont en penser les lecteurs, mais j’essaye de ne plus m’attacher à ces peurs, d’autant plus que cette histoire fait maintenant partie intégrante du récit et que mon livre n’aurait pas la même saveur sans elle.

Par la suite, j’ai enchaîné sur deux scènes qui sont toujours autour des deux mêmes personnages. Ils continuent de discuter et on en apprend un peu plus sur leur vie. Ce chapitre 17, en entier, se passe sur quelques heures, pendant la nuit. Il se passe beaucoup de choses, car ces révélations changent la situation, débloquent des solutions et apportent un nouveau lot de questions. En réécrivant les deux premières scènes, j’étais contente de voir la relation que ses deux personnages avaient. Ils sont un peu gênés, ne savent pas comment s’y prendre, et pourtant, c’est comme s’ils s’étaient toujours connus. J’aime vraiment ces personnages. Oui, d’accord… je les aime tous ! Je connais leur histoire d’avance, mais je continue à espérer le meilleur pour eux. J’ai envie qu’ils vivent la vie qu’ils méritent et ce n’est pas toujours le cas ! ^^

Je n’ai pas pu corriger les fautes, donc il faudra que je m’en occupe la prochaine fois et je pense qu’avec les scènes qui arrivent, j’aurais probablement terminé le chapitre également !

Je vous souhaite une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s