Réécriture – Jour 51

Avant de passer à la suite de l’histoire, j’ai relu le chapitre sur lequel j’avais travaillé dernièrement. Je suis contente du résultat, car j’avais un peu peur avec toutes ces nouvelles informations et ces dialogues que le rythme soit freiné et que le chapitre, malgré son faible nombre de mots par rapport aux autres, soit long par son histoire. Je suis donc rassurée de voir que les scènes s’enchaînent bien et qu’il y a juste ce qu’il faut comme informations.

Par la suite, j’ai donc attaqué le chapitre 17 avec la première scène où l’on quitte un des personnages. Sa santé étant trop faible pour poursuivre le voyage, ce dernier est contraint de rester dans ce royaume et de laisser ses amis partir sans lui. C’est un moment assez émouvant car, après ce qu’ils ont traversé, ils sont devenus très proches les uns des autres. Et en même temps, cette scène n’est pas triste ou larmoyante, les amis se taquinent, essayent de plaisanter sur l’aventure qui les attend, chacun de leur côté, mais tout cela avec une certaine difficulté dans la voix. Je crois avoir réussi à trouver un juste milieu pour apporter de la vérité à leurs relations et le résultat me convient.

Illustration jour 51

La deuxième scène décrit le départ et le début de ce nouveau voyage. Maintenant que les personnages connaissent leurs buts, ils n’avaient plus aucune raison d’attendre pour avancer. Cette scène nous permet de faire un rapide état des lieux du Royaume et du terrain de leur voyage. Les personnages sont vigilants et prennent de nombreuses précautions.

À la fin de cette scène, deux personnages se retrouvent éveillés au milieu de la nuit, leurs compagnons étant endormis. J’avais besoin de leur offrir une scène pour créer une nouvelle base à leurs relations. Ils ont traversé un long parcours et maintenant que les choses ont changé, qu’ils ne se regardent plus de la même façon, il me fallait un moyen pour éviter que la situation ne devienne trop étrange entre eux. Cette petite discussion au clair de lune leur permet de faire très rapidement le point et de pouvoir passer à autre chose. En même temps, cette scène permet d’avoir un petit temps de pause avant la grande scène qui arrive par la suite.

La scène en question est très importante, et je me souviens, lors de son écriture, à quel point j’étais stressée de mal faire. J’avais eu pour la première fois la sensation de rencontrer mon méchant (si vous avez lu cet article cet été, vous vous souvenez peut-être que je m’étais inspiré de la voix de Féodor Atkine pour ce personnage). Et cette fois-ci, des mois après son écriture, je suis contente de voir que le charme opère et qu’une véritable ambiance se crée dans cette scène grâce à ce personnage.

Il me reste deux scènes pour finir le chapitre et apporter un nouveau tournant à mon livre (oui… il y a beaucoup de virages dans mon roman ^^). C’est à ce moment-là que le groupe de personnages se sépare en plusieurs petits et que j’écris leur histoire petit à petit, chacun de leur côté. J’espère que je ne trouverais pas d’incohérence lors de la lecture, car cela voudrait dire qu’il faudra tout recommencer !

On croise et les doigts et je vous souhaite une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s