Réécriture – Jour 59

Si hier, j’ai eu quelques problèmes avec les émotions de certaines scènes, pour cette nouvelle journée, j’ai pu découvrir une scène pleine d’émotion et de tendresse, sans mièvreries. Il faut dire que cette scène est déjà puissante par elle-même, car, après les retrouvailles, deux personnages doivent à nouveau se quitter sans savoir s’ils vont se revoir à nouveau. L’un pouvant mourir bientôt. La base de cette scène était tellement forte que je n’ai pas eu besoin d’en faire beaucoup à l’écriture, il suffit de retranscrire la sincérité des personnages sans trop en faire. J’ai trouvé que la scène était assez émouvante pour moi et je crois que je devrais m’en inspirer pour les scènes qui m’ont posées problème hier.

Par la suite, j’ai retrouvé une scène qui est tout aussi forte, mais qui n’a rien à voir avec la précédente. C’est surtout, que dans cette scène, le lecteur ne voit pas la révélation venir. Si dans la scène précédente le lecteur pouvait voir que des personnages faisaient leurs adieux à d’autres, il était donc simple de comprendre que le tour viendrait pour les personnages principaux. Mais cette fois-ci, la scène commence innocemment. On comprend que quelque chose se passe et que certains personnages ont appris quelque chose de graves. Aïa est enfin contacté pour apprendre elle-même cette nouvelle et elle ne va l’apprendre que petit à petit, elle ne va comprendre l’ampleur de cette information que lorsque le personnage qu’il lui en parle aura terminé.

Illustration jour 59

Cette scène raconte une information sur mon méchant de l’histoire. J’ai toujours eu un peu de mal avec un côté gentil, un autre méchant. Je pense que tout le monde fait des choix, tout fait des erreurs et je considère plus ce personnage comme l’ennemi de mon personnage principal, plutôt qu’un méchant en lui-même. Ses actions sont terribles, tout comme ses propos, mais justement, grâce à cette scène et cette révélation, on comprend qu’une histoire se cache derrière le personnage et on apprend ce qui l’a amené à faire toutes ces choses. Ce que j’aime, c’est que cela implique un autre personnage. Une personne très innocente qui finalement, par un acte tout aussi innocent qu’elle, à provoquer cela, à fait de lui ce qu’il était. Et je trouve le parallèle très profond. Peu importe nos actes, qu’ils soient bons ou mauvais, on ne sait pas de quelle manière ils vont influencer les autres. Et cette fois-là, ce personnage ne pensait pas à mal, mais elle est à l’origine du personnage et de ce qu’il est devenu. Je suis vraiment contente de cette scène qui prend peu à peu de l’ampleur.

De cette scène et de cette révélation découlent beaucoup de conséquences. Tout d’abord, les personnages qui ont appris cette histoire sont assez bouleversés, car cela change la manière de voir leur ennemi. Cela leur donne une raison de moins de le détester et cela n’est pas si facile que cela à assumer. Et puis, suite à cela, Aïa se pose beaucoup de questions à propos de son jugement et des clans… Cette histoire dérange un peu et tout le monde se remet en question.

Dans cette même scène, Aïa rencontre à nouveau, par un procédé toujours aussi mystérieux, son ennemi et cette nouvelle rencontre va provoquer la dernière phase de mon histoire. Elle comprend qu’elle doit faire certaines choses, mais elle sait que ce n’est peut-être pas ce que l’on attend d’elle. Elle est en plein dilemme, mais choisit d’écouter son intuition qui l’amène à partir de l’endroit où elle se retrouve pour rejoindre l’ennemi.

Suite à cela, un des personnages décide de la suivre, même si elle ne le veut pas, et encore une fois, cette situation a beaucoup de conséquences. Ce personnage lui avoue alors certaines choses qui j’espère surprendront le lecteur ! ^^ J’ai pu retravailler cette scène plus la suivante sur ce duo de personnages et j’aime vraiment leur dialogue, leur échange. Je les adore ! ^^

En retravaillant quatre scènes, j’ai pu terminer un chapitre et en commencer un autre. Avec ce dernier, il ne me reste plus que cinq chapitres à réécrire avant la fin de l’histoire. Une première partie de l’histoire va se clore lors du chapitre suivant, à partir de ce moment, ils ne seront plus en danger. Et par la suite, les trois autres chapitres permettront de terminer les fils de l’histoire, que ce soient les personnages ou certaines situations qui avaient encore besoin d’éléments pour se résoudre. C’est comme si mon histoire avait deux fins. Et si la vraie fin approche en n’étant qu’à cinq chapitres de moi, je sais que la plus grosse fin, celle où il se passe le plus de choses, arrive très vite et je stress déjà de la réécrire ! ^^

Je vous souhaite une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s