Présentation de Lux Æterna

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je viens vous présenter mon nouveau roman : Lux Æterna. Comme vous le savez, j’ai mis au tiroir le Pacte du Magicien pour pouvoir me consacrer à ce nouveau projet. L’idée générale de l’histoire et son contexte reste assez complexe, il y a beaucoup de paramètres que je prends en compte, beaucoup d’histoires en parallèle, concernant à la fois les personnages et cette partie du monde. Je vais donc essayer de vous expliquer tout cela le plus simplement possible, tout en gardant, bien évidemment, quelques secrets !

L’histoire s’est considérablement élargie depuis que j’en ai eu l’idée, en septembre 2016. À la base, cela devait être un petit roman de Science-fiction, basé sur un rêve que j’avais fait. On retrouvait un petit garçon, perdu dans un labyrinthe ancré dans un vaisseau spatial, courant pour en trouver le centre. On sentait la pression qu’il avait sur ses épaules, le besoin de réussir cette épreuve, mais il finit par échouer. Le rêve se termine sur la panique de l’enfant, croyant être pris au piège.

Aujourd’hui, c’est une véritable partie d’univers qui s’est créée dans ma tête et le rêve n’occupe que trois chapitres dans mon roman. L’histoire se déroule dans une autre galaxie, dans un futur lointain. On peut catégoriser mon roman de Space Fantasy (je viens juste d’apprendre le terme en faisant des recherches) qui est un mélange entre le Space Opéra et les différentes caractéristiques de la Fantasy. Je n’ai pas la capacité de créer mon univers autour de la science, cela reste bien trop complexe pour moi, j’essaye donc de créer une partie d’Univers avec une certaine liberté tout en gardant une logique pour quelques éléments. Je ne veux pas me bloquer.

Pour les détails, le contexte de mon histoire implique un gouvernement unique pour une dizaine de planètes sur plusieurs systèmes solaires. L’émergence de nouvelles idées contraires à celle du gouvernement est l’un des enjeux de cette histoire. On retrouve des religions, des communautés, de nombreuses associations de personnes avec une culture qui leur est propre. L’un des principaux axes de mon roman se trouve dans l’évolution de l’humanité et de ses conséquences sur le monde. Je ne peux pas en parler, car ce serait bien trop en dévoiler, mais l’idée est d’imaginer qu’elle peut être l’évolution de l’humain grâce à la science et aux nouvelles découvertes sur l’univers, qu’est-ce que l’humain peut chercher à obtenir. À l’époque où se déroule mon histoire, cette évolution est maintenant ancrée dans l’humanité, représentant la quasi-totalité de la population (sur plus de mille milliards d’habitants, seuls trente mille restent les humains que nous sommes. Le pourcentage de la nouvelle humanité est immense).

nouvelle-humanite

À travers ce contexte-là, on suit l’histoire de trois personnages : Aiden, Thea et Raelle. Les trois personnages font partie d’une faible part de la population possédant une intelligence particulière et plus grande que les autres (autre type d’évolution humaine, non physique, qui intervient depuis peu dans ce monde, avec la naissance d’enfants). C’est ce lien qui va les amener à se rencontrer et c’est par leur lieu de rencontre et leur lien que chacune de leur histoire personnelle va découler.

Mon envie pour ce roman est de pouvoir explorer une majeure partie de leur vie (de leur enfance à leur trentaine) me permettant ainsi d’élaborer une véritable évolution pour chacun de ces personnages et de voir, à de grandes étapes de leur vie, que sont-ils devenus et qu’ont-ils accomplis. Ce roman sera unique, il n’y aura pas de suite, ni de préquelle, c’est donc pourquoi ce livre sera découpé en plusieurs parties, séparées par des ellipses d’une dizaine d’années. On retrouve les personnages après un temps d’absence et on essaye donc de voir où en sont-ils dans leur vie.

Le garçon, Aiden, est presque le personnage principal de cette histoire. Si les chapitres de mon roman suivront les histoires propres de chacun de ces trois personnages, Aiden est celui qui devait être à la base le héros du livre. Il est celui qui aura le plus d’importance, le plus d’impact sur ce monde. On commence l’histoire, par ailleurs, en comprenant qu’il est différent. Il ne fait ni partie de la nouvelle humanité, ni de l’ancienne et c’est cette différence qui sera dans une certaine mesure la cause de ses choix et de sa vie.

Thea, elle, vient d’un milieu privilégié. Son intelligence particulière la tient à l’écart des autres enfants et elle est renfermée sur elle-même. Le point de rencontre des personnages va être la cause de son ouverture et de son éveil au monde et à la vie. Raelle, de son côté, vient d’un milieu défavorisé. Elle ne sait pas qu’elle est différente, subi les inégalités de ce monde et la pauvreté. Le point de rencontre va lui permettre d’ouvrir son esprit et de comprendre que le monde est bien plus grand, au-delà des différences.

Ces trois personnages vont être les clefs d’un changement que l’on ne découvrira qu’à la fin de l’histoire. Ce n’est qu’à la fin qu’on comprendra la grandeur de leurs actes, alors même qu’on pensait suivre leur vie et leur difficulté, leur entrée dans l’âge adulte et dans le travail.

decouvrir-un-nouveau-monde

Aiden, Thea et Raelle sont pour moi une occasion de voir les choses en grands. Ils me permettent de partir à la découverte de nouvelles pensées. Ils entameront, chacun à leur façon, de grands voyages qui couvriront la dizaine de planètes. Grâce à eux, je vais pouvoir aborder les thèmes de la différence, de l’évolution humaine, des inégalités, du sens de la vie et des conséquences de nos choix. Le roman sera une sorte de panorama sur de grands sujets et sur la manière dont les humains les perçoivent.

Pour le moment, je reste sage sur la planification de cette histoire. Les grands axes sont dessinés dans ma tête, mais je me garde la possibilité d’évoluer. Ce roman me fait énormément penser à La Voix d’Origine. Ce dernier a évolué sur quatre ans, s’élargissant peu à peu. Je pense que Lux Æterna évoluera de la même manière, car il existe déjà certains nœuds dans la création de ce monde, certains murs devront être détruits pour dégager un espace plus grand et permettre de comprendre plus facilement l’histoire.

Je vais donc bientôt pouvoir commencer l’écriture et voir où tout cela va me mener, mais pour le moment mon cerveau chauffe avec toutes ces idées. Et pourtant, malgré la quantité astronomique de travail qui se pose sur mon chemin, je n’ai pas peur, j’ai vraiment envie d’écrire ce roman et la montagne, si elle s’annonce longue et périlleuse à escalader, ne résistera pas bien longtemps face à ma détermination !

Suite au sondage, je vais donc recommencer les Journées d’Écriture Partagées avec Lux Æterna. Je ne définirais pas de date, il me reste quelques petites choses à régler et je ne sais pas quand j’aurai terminé, mais vous pourrez bientôt retrouver chaque jour ma progression sur l’écriture de ce roman. J’espère pouvoir relever le défi et que celui-ci s’avèrera aussi réussi qu’avec La Voix d’Origine. Pour ce dernier, je devais écrire en deux mois 60 000 mots et j’ai dépassé le cap des 80 000 ! Souhaitez-moi bonne chance pour celui-là !

À bientôt !

Bannière Caroline Dubois

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s