Lux Æterna – Écriture – Jour 5

Pour ce cinquième jour, on retrouve déjà Aiden. Si dans les prochains chapitres, le roulement des personnages ne sera plus aussi régulier, je préférais faire quelque chose de simple au départ, pour que les lecteurs apprennent à connaître les personnages avant que l’histoire même ne passe devant. Aujourd’hui, donc, je retrouvais Aiden et je dois dire que je me suis rapprochée un peu plus de ce qu’il est au fond de lui, je pense avoir réussi à le montrer tel qu’il est, d’arriver à bien ancrer son environnement et son entourage.

D’ailleurs, je me suis surprise à détailler un peu plus les personnages qui l’entouraient avant de parler plus de lui. D’une certaine façon, parler des autres et du comportement qu’il a envers eux, et vice versa, permet de connaître un peu mieux le personnage sans forcement le décrire, lui et ses émotions. C’était une façon comme une autre d’en apprendre plus sur lui. Mais aussi d’en apprendre sur ces personnes qui font son quotidien depuis toujours. Je suis très fière d’eux, par ailleurs, parce que même s’ils ne sont pas très importants et qu’on ne les verra qu’occasionnellement dans l’histoire, ils ont une vraie personnalité chacun et sont très différents. Je pense que le fait d’avoir des personnalités aussi poussées pour des personnages tertiaires permet de donner un peu plus de vie à un roman, et c’est toujours une bonne chose.

Même si certains éléments se sont bien déroulés, j’ai eu des petits doutes sur ce chapitre-là, quant à savoir quelle scène introduire, que devais-je mettre en avant. J’ai eu quelques hésitations et j’ai essayé de laisser plutôt mon intuition me guider, au lieu de trop réfléchir. Finalement les scènes se sont succédé sans trop de difficulté, avec plus de sens. Les personnages ont parfois le pouvoir dans l’écriture d’une histoire et il faut savoir les laisser faire !

Je suis contente du rendu pour le moment et de la personnalité de ce petit Aiden, qui me touche tout autant que les autres personnages. Je ne sais pas si c’est le fait que ce soient des enfants qui me fait me sentir si proche d’eux par rapport à mes précédentes écritures, ou tout simplement si j’ai mis plus de parts personnelles dans la création de ces personnages. En tout cas, ce petit Aiden me fait de la peine ! Je dois être vraiment méchante de leur faire vivre une telle vie. S’il est en sécurité et s’il n’est pas en danger, il est quand même confronté à des adultes au caractère assez fort. Et à côté de cela, il a une personnalité si sensible qu’il s’oblige à prendre toutes les responsabilités des erreurs commises. On a envie de le protéger de tout ça. Et parfois, c’est comme s’il s’interdisait de vivre, qu’il contenait tout à l’intérieur de lui pour ne pas gêner et l’on a envie de l’aider à se libérer des chaînes qu’il s’est mises.

jour-5

Dans ce chapitre, j’ai trouvé comment inclure quelques détails qui font écho aux autres enfants, ce qui permet encore une fois de faire un lien tout en douceur. Même si à cause de ce lien, je me suis retrouvée un peu piégée. Comme je l’ai expliqué dans la présentation de Lux Æterna, ils vont se rencontrer et cette rencontre changera beaucoup de choses dans leur vie. Le problème est que pendant des mois je connaissais ce point de rencontre et comment cela allait se passer. Et alors que je suivais mon instinct en écrivant le chapitre d’Aiden, je me suis rendu compte d’un nœud qui s’était créé.

Je n’aime pas bien quand cela m’arrive en plein milieu de mon écriture, car j’ai été obligé de sortir de mon plein écran, d’éteindre ma musique pour revoir mon plan et les scènes qui allaient suivre. J’ai bien vu que je ne m’étais pas fait des idées et qu’il y allait avoir un problème si je continuais sur ma lancée. À cause de cela, j’ai un peu perdu le fil de mon écriture et j’ai dû revoir mes notes et réfléchir à une solution, car la fin du chapitre allait déterminer l’existence de ce nœud dans l’intrigue ou non. Je ne voulais pas écrire comme je l’avais prévu, puis réfléchir plus tard, cela aurait été pire !

J’ai donc pris le temps de bien poser à plat mon problème, de savoir où en seraient mes personnages dans quelques chapitres. Ce genre d’histoire aux multiples points de vue est assez compliqué à mettre en place. J’ai expérimenté un peu cela dans La Voix d’Origine à deux moments dans le récit où les personnages se séparent et où je dois faire concorder leurs déplacements et les événements. La chronologie devient plus qu’importante et il ne faut pas se tromper. N’étant qu’au début du récit, cela n’est pas aussi difficile que cela l’avait été dans La Voix d’Origine, lorsque je me suis rendu compte que je m’étais trompée, mais tout de même, il faut essayer de trouver la solution la plus crédible possible et ne surtout pas aller vers la facilité !

Avec de la chance, en ayant bien observé mes notes, j’ai pu trouver un autre point de rendez-vous et ce que je prévoyais auparavant pourra être mis à petites doses dans d’autres chapitres. Rien n’est perdu, mais cela m’a quand même sortie de mon écriture lors d’un instant. J’ai pu reprendre après, mettant à nouveau la musique pour me replonger directement dans l’histoire et j’ai pu terminer sans nœuds ! C’était donc une mini victoire !

Encore une fois mon objectif est largement dépassé ! J’ai un peu peur du nombre de mots que cela fera à la fin, car déjà avec mon objectif quotidien, on avait un nombre de mots assez important, mais là, ça risque d’être plus gros que La Voix d’Orgine ! On verra bien, ce sera ce que ce sera de toute façon !

2892 mots

Bannière Caroline Dubois

{Image : Pixabay}
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s