Carnet de Notes #15

Voilà déjà un certain temps que je suis en pleine re-planification de mon histoire et je dois l’avouer, cela me prend un plus plus de temps que je ne l’avais prévu. Il faut dire que je n’ai pas envie de me planter, de faire à la va-vite ou de trop me baser sur ce que j’ai déjà fait pour finalement être déçue. J’essaye alors de regarder chaque chapitre en détail, de les couper et les remplir comme il le faut, de bien choisir la dernière scène… En bref, j’essaye de faire dans le détails, mais ce genre de choses prend du temps.

Il y a quelques jours encore, j’étais bloquée sur un passage de mon histoire dans la première partie. Dans cette deuxième version de mon roman, j’ai décidé de changer un tout petit peu de narration. Pas de grand écart comme de passer de la troisième à la première personne, mais seulement quelques détails qui ont finalement leur importance. Pour vous expliquer, j’avais écrit mon histoire comme si c’était quelqu’un d’autre qui la racontait. Je pense par ailleurs que c’est à cause de ce choix que mes lectrices n’ont pas retrouvé ma voix, mon écriture. Je me suis tellement accrochée à l’identité de ce personnage écrivain que cela sonnait faux.

J’ai longuement hésité à l’enlever, j’adore ce personnage et j’aimais ce qui le poussait à écrire cette histoire. Mais après de mûres réflexions j’ai compris que si je voulais apporter un souffle nouveau à mon récit, écrire avec ma propre voix avec plus de fluidité, je ne devais pas passer par un autre narrateur et rester l’unique « maître » de cette histoire. En enlevant ce personnage de l’équation, certaines choses changent. Lui ignorait certains détails de l’histoire, ne les apprenait que plus tard (en enquêtant) ou jamais, et j’étais constamment obligée de passer par des recours un peu « tirés par les cheveux » pour réussir à raconter ce que je voulais dire. Par exemple, je faisais en sorte qu’un personnage dont on devait apprendre quelque chose, ait eu le temps de se confier à quelqu’un avant de mourir. S’il était mort, le narrateur ne pouvait effectivement pas l’interroger sur sa vie passée.

Bref, je vous épargne toutes ces réflexions, c’était compliqué à penser, mais à présent je suis libérée de ce poids. Il me faut donc imaginer quelle est la bonne narration pour cette histoire : troisième personne ou omnisciente. Je ne sais pas trop dans quelle catégorie celle-ci entre, mais j’ai décidé de me concentrer sur mon personnage principal et de dévier à certains instants, lorsque ce personnage est séparé des autres, pour raconter ce qu’il se passe « en coulisses ». Je ne sais pas encore ce que cela va donner, mais dans ma tête ça à l’air simple. Espérons que ça soit le cas aussi en cours d’écriture !

En attendant, je prends mon temps. De petits problèmes s’imposent à moi parfois, mais j’avance assez régulièrement sur mon plan. J’ai même eu une très bonne idée qui résout certains de mes problèmes. Je me demande même pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt et comment j’ai pu faire sans ! Mais cela rejoint un peu mon précédent article, on fait des erreurs et on ne peut pas revenir dessus. L’important est que j’ai cette idée maintenant, elle me permettra de faire ressurgir une grosse partie de l’histoire qui était un peu trop étouffée par le reste et dont je n’arrivais pas à montrer l’importance.

Je rencontre donc de bonnes et de moins bonnes choses, mais j’ai déjà l’impression d’être plus en accord avec mon histoire. J’ai le sentiment de m’être débarrassée de cette comparaison tenace avec d’autres styles, d’autres auteurs. Je m’amuse avec ma propre histoire et j’espère que cela pourra plaire ! Je croise chaque jour les doigts !

Bannière Caroline Dubois

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s