Les fautes

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un sujet particulier : les fautes ! Il faut dire que les fautes ne sont pas ce qu’il y a de plus agréable à lire. Que ce soit au quotidien ou dans un livre, lorsqu’elles nous sautent aux yeux, cela peut nous faire reculer voire, lorsque que cela concerne un roman, nous sortir de l’intrigue. Je suis la première à dire que je fais des fautes et même si pendant un temps cela m’a gênée, je sais qu’il y a quelques fautes dans mon roman Pandore. Trois correctrices plus mes nombreuses relectures n’ont pas réussi à effacer toutes traces de fautes dans mon roman, mais aujourd’hui, j’aimerais nous enlever ce poids d’une écriture parfaite !

Je ne peux pas dire que c’est un sujet qui me touche particulièrement, car je sais que je fais de nombreux efforts pour oublier mon passé d’écriture SMS et pour réapprendre les bases. Je me relis bon nombre de fois et pourtant, je sais que même sur mon blog, voire même dans cet article aujourd’hui, il pourrait y avoir des fautes. Et j’ai envie de dire, ce n’est pas grave !

Je dois avouer que j’ai énormément de mal avec les personnes qui vont corriger les autres en public. Que ce soit sur internet ou dans une autre situation, quand je vois des personnes dire « Ça ne s’écrit pas comme ça », « Tu devrais corriger », « Et le participe passé ? » ça m’embête parce que je ne peux m’empêcher de penser à la personne qui est en face. Comme va-t-elle le prendre ? Si c’est une personne consciente de son problème et qui fait de son mieux pour le corriger, alors c’est moins dérangeant. Mais si la personne est quelqu’un dont son écriture est une gêne au quotidien, ça ne peut pas passer de la même façon. Alors oui, je sais, parfois ça pique les yeux ! Quand c’est un mot mal orthographié ou que certains confondent des mots homonymes, on aurait envie de dire quelque chose. Mais si l’on ne peut vraiment pas se retenir, je pense qu’il vaut mieux le dire en privé, par égard pour cette personne.

Je me suis déjà retrouvée dans cette situation. Je lisais une jeune fille qui écrivait des histoires sur Wattpad et j’ai vu qu’il y avait certaines fautes qui pouvaient facilement être corrigées et disparaître avec un peu d’attention. Je l’ai prévenu par message privé et je l’ai aidé sur plusieurs chapitres de son histoire à relever certaines fautes, mais surtout à lui expliquer pourquoi et ce qu’elle pouvait faire pour s’améliorer. Je pense que c’est important d’apporter un regard bienveillant et compréhensif à ces personnes, parce que cela peut nous permettre de nous offrir ce même regard.

Je fais des fautes, parce que je suis inattentive, parce que bien des fois je suis emportée par mon histoire et j’en oublie ma grammaire, mais je sais que lorsque je passe à la réécriture, je fais plus attention. Je vérifie mes terminaisons, mes accords, ma conjugaison et parce que l’on a porté ce regard bienveillant sur moi, que l’on m’a expliqué comment éviter ces erreurs facilement, j’ai pris plus confiance en moi. Je sais que je peux effacer une grande partie des fautes de mes écrits. Cette jeune fille, dont je vous parlais, a fait des progrès en peu de temps et elle a pris des automatismes de correction ou même à l’écriture qui ont fait que plus le temps passait et moins elle faisait de fautes.

Je ne dis pas que c’est grâce à moi, je ne me jette pas des fleurs, ce que je dis c’est qu’en étant écoutée et en sachant qu’elle pouvait se faire confiance et que facilement elle pouvait éviter ses fautes, elle a fini par écrire correctement. Et là où je veux en venir, c’est qu’il faut être très tolérant envers soi-même. Parce que je sais déjà que l’on peut se mettre une pression incroyable quant à la qualité de notre écriture, de notre intrigue et de nos personnages, mais en plus de cela, s’il nous arrive de faire des fautes, la pression est beaucoup trop lourde à porter. Je pense qu’il faut avant tout accepter que pour le moment nous fassions des fautes. Et, seulement après, il faut nous observer pour remarquer nos erreurs les plus fréquentes pour enfin trouver une solution adaptable en pleine écriture.

Comme je le disais plus haut, vérifier mes textes, relire mon écriture et bien observer la grammaire ou la conjugaison de chaque mot ne m’empêche pas de faire des fautes, mais aujourd’hui j’accepte d’en faire et je ne vais pas relire mon texte quinze fois pour évincer toutes les fautes. Une erreur passe, et alors ? Est-ce que cela va ternir la qualité de ce que vous dites ? Je ne pense pas. Tant qu’on fait des efforts, tant qu’on se fait aider pour mieux comprendre la complexité de la langue française, tant qu’on se relit au moins deux fois, on peut publier, envoyer son texte avec sérénité parce qu’on a fait de son mieux ! C’est tout ce qui compte !

Je sais qu’il y a des fautes dans Pandore et si je ne l’avais pas déjà envoyé à la BNF pour le faire répertorier, j’aurais  refait une correction plus poussée, mais je sais aussi que j’ai fait passer mon texte entre plusieurs mains avant de le publier et que ces erreurs ne me concernent pas seulement. Si vous faites des fautes et que vous pouvez en avoir honte ou vous sentir gêné parce qu’on relève une de vos erreurs, dites-vous que vous avez fait de votre mieux et que cette erreur-là ne reflète en rien une quelconque incapacité à écrire de votre part. Plus vous accepterez de faire des fautes, le moins cela vous gênera de montrer vos textes et s’il y a une faute, alors vous aurez plus de recul et vous pourrez même en rire !

Aujourd’hui, quand on me dit que j’ai fait une faute, je ne m’accuse plus, j’arrête de m’auto-saboter parce que ce que j’ai donné n’est pas parfait. On l’a déjà dit, rien n’est parfait. Ce qui compte, c’est le travail que vous fournissez et les efforts que vous faites pour vous améliorer, rien de plus. Tant que vous faites tout pour vous améliorer, que cela concerne les fautes, votre écriture ou vos récits, alors vous pouvez honnêtement être fier de vous et restez serein face à vos erreurs !

Je vous souhaite une douce journée !

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}

Si vous souhaitez effacer le plus de fautes possible de votre texte, je vous conseille fortement ces sites. Je passe mes textes dans ces deux correcteurs gratuits et je suis encore plus sereine. Je vous suggère tout de même de prendre le réflexe de vous relire, même si vous utilisez ces correcteurs, car c’est en vous relisant et en vous corrigeant vous-même que vous pourrez améliorer votre écriture !

Publicités

2 réflexions sur “Les fautes

  1. Entièrement d’accord avec toi. Une personne progressera toujours mieux avec de la bienveillance que des critiques non constructives 😉
    Quand on a le nez dans son texte, qu’on a lu et relu plusieurs fois, les fautes deviennent invisibles. Souvent je demande à mon chéri de me relire pour me dire s’il y a des fautes.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s